Accéder au contenu principal

Interview avec Rotten Tomatoes "Colony, Prison Break"

Sarah Wayne Callies donne un aperçu de la saison 2 de Colony et du retour de Prison Break

Lori, la chère disparue de The Walking Dead combat maintenant des aliens au lieu des zombies

 https://editorial.rottentomatoes.com/article/sarah-wayne-callies-previews-colony-season-2-and-prison-breaks-return/




Les séries dans lesquelles joue Sarah Wayne Callies semblent toujours avoir des cliffhangers épiques.
Prison Break nous offrait chaque semaine comment Michael Scofield réussissait à sortir de son dernier plan.
The Walking Dead se posait la question de qui vivrait ou mourrait chaque semaine - (son personnage Lori n'était pas l'un d'eux - jusqu'à ce qu'elle le soit).
Colony a laissé une Los Angeles occupée par une situation fragile la dernière saison. Will (Josh Holloway) se rend à Santa Monica pour chercher son fils. Il sait que Katie (Callies) a travaillé avec la Résistance, et celle-ci retourne dans une maison vide, des caméras l'observant.
Sarah Wayne Callies a récemment parlé avec Rotten Tomatoes sur la seconde saison de Colony, qui se passe des semaines plus tard. Elle parle aussi des neuf nouveaux épisodes de Prison Break, qui nous montre Michael en vie et emprisonné à nouveau, alors que son personnage, Sara Tancredi, élève leur fils.

Fred Topel - Rotten Tomatoes : Était-ce excitant d'ouvrir le monde de Colony dans la saison 2 ?

Sarah Wayne Callies: En réalité, c'était génial. Je ne pense pas avoir été dans une série ou même en avoir vu une qui est devenue forte de la saison 1 à 2. D'habitude dans la saison 1, vous voyez toutes ces grandes idées, et dans la saison 2, vous passez tout votre temps à vous préparer pour la 3. C'était incroyable. Cette année nous sommes allés à l'extérieur de la colonie de Los Angeles. Nous sommes sortis du bloc de Los Angeles. Je pense qu'il y a un sens plus large au contexte que les gens sont en train de vivre au cours de la saison 2.


RT: Katie a vu un alien mort dans le final de la saison. Est-ce que cela change son point de vue à propos d'eux ? 

Callies: C'est difficile de changer le point de vue de quelqu'un quand vous êtes mort. Je pense qu'il est possible que des choses qui arrivent au cours de la saison 2 encouragent Katie à réexaminer ses hypothèses sur qui sont les Raps. Je suis très impressionnée de la manière que Ryan [Condal] et Carlton [Cuse] ont d'avoir crée un monde où les aliens ne sont pas des gars noirs et blancs bons et méchants. Prendre une décision est sur une pente glissante qui est éthique tout en même temps et la retombée de faire des choses avec les meilleures intentions.
Dans la seconde saison, nous commençons à voir des indices qui pourraient possiblement exister dans la communauté alien. Soudain, il y a maintenant une possibilité que nous faisons face à des gens qui vivent dans un univers éthique et moral de la même manière que nous.


 RT: Est-ce que Katie sera atteinte de SSPT ? (Symptôme de stress post-traumatique) Car elle a traversé la guerre et a vu des amis mourir. 

Callies: J'ai toujours pensé qu'aussi longtemps que cette invasion continue, la chose la plus intéressante dans Colony - si nous sommes assez chanceux pour être encore diffusés - sera une saison où nous vainquons finalement les Raps. C'est une chose de prendre tout un tas de décisions sous la contrainte, c'en est une autre de se regarder dans le miroir quand cette contrainte est terminée. Katie n'a pas un moment pour ce genre de pensées dans la saison 2. Bon, ce n'est pas entièrement vrai. Je pense que cette saison commence dans un lieu où elle a eu assez de temps pour penser à ce qu'elle a fait, mais les conséquences de ses actions sont encore tellement présentes qu'il n'y a pas vraiment de temps pour le SSPT. Je pense qu'il y a un temps pour la haine de soi. Il y a un temps pour remettre en cause ses intentions.


RT: Est-ce que Katie tient toujours le Yonk ?

Callies: Oh, j'aime tellement ce bar. Oui, nous verrons Katie dans le Yonk. Nous verrons quelques personnes dans le Yonk. Le Yonk est mon lieu de tournage préféré. Je me souviens m'être tournée vers Josh à mi-chemin de la première saison et dire "Est-ce que Will et Katie sont des alcooliques ?" Nous passons un temps démesuré à parler avec une bière fraîche ou un verre de bourbon.
Nous commençons avec un flashback, et nous comprenons ce que le Yonk était et ce que Katie était avant, et Will et Broussard et tous ces gens que nous avons seulement connu pendant la crise. Vous avez une chance de voir une partie d'eux avant. C'est aussi intelligent  parce que ça signifie que si quelqu'un n'a pas vu la première saison, ils n'ont pas besoin. Ce serait super, j'en suis fière, mais le premier épisode va vous combler sur tout ce dont vous avez besoin. C'était formidable en tant qu'acteur de regarder Josh et de dire, "OK, donc comment était notre mariage avant que ça devienne une question de survie ?" Nous avons découvert certaines choses sur des relations dont nous n'en savions rien. Ça conduit directement à l'épisode 4, et l'épisode 4 est vraiment génial.
 
RT: Après avoir fait des séries très physiques comme The Walking Dead et Colony, vous êtes vous sentie plus forte en revenant pour Prison Break?

Callies: J'ai eu tendance à me construire une habitude où deux ou trois jours par semaine, mon entrainement est d'aller au bureau et de courir de tous les côtés et d'autres. J'aime ce genre de travail. Je l'aime en partie car ça ne nécessite pas le besoin de jouer. Il y a certains genres de travaux physiques qui sont juste ce qu'ils sont, et vous n'avez pas besoin d'ajouter quoi que ce soit à ça. Vous avez juste à faire ce qu'il faut.
Avec Colony cette année, c'était l'entraînement au tir. Katie se trouve dans une position où elle doit se servir de plus grandes armes à feu que je n'ai jamais eu auparavant. Courir de tous les côtés avec ces choses m'a donné une nouvelle admiration pour la force physique qui est demandée pour nos forces armées, dans le désert toute la journée avec un sac à dos.
Je ne sais pas si ça m'a nécessairement préparé pour Prison Break. Mon rôle dans cette série a tendance à être plus centré sur le cœur et la tête. Quand des fesses ont besoin d'être bottées, on a tendance à appeler Dominic [Purcell] pour ce genre de choses. Ou n'importe quel autre homme costaud que nous avons. Nous avons Amaury [Nolasco], nous avons Rockmond [Dunbar], nous avons tous ces gars. Prison Break était certainement une chose intéressante à laquelle retourner, c'est sûr.


RT: Comment est Sara Tancredi en tant que mère ?

Callies: Sept années ont passé depuis que nous l'avons vue, et je ne pense pas que ces quatre saisons de Prison Break aient pris plus de 18 mois, peut-être deux ans. Donc elle a profondément changé de la manière que chacun d'entre nous changerait pendant sept ans. Je pense que vous avez raison, le plus gros changement est la maternité, elle est choisie d'être définie comme une mère et choisie de transformer l'amour pour son mari mort en élevant leur enfant de la manière qu'elle croit qu'il aurait voulu. Je ne sais pas si ça a changé ses valeurs, en ça elle a toujours été quelqu'un qui croyait en la compassion et la capacité humaine pour la rédemption et la guérison. Mais elle applique maintenant ces choses dans une nouvelle vie contrairement à la réhabilitation des gens qui ont été brisés sur le chemin.



 RT: Est-ce que vous ressentez Prison Break comme la même série dont vous étiez il y a des années ?

Callies: La chose intéressante à propos de Prison Break, c'est qu'on ne ressentait jamais que c'était la même série deux ans d'affilée. Cela se réinventait d'une certaine manière, ce qui était probablement l'une de sa force.
La saison 5 est juste aussi différente que nous avons cette tentaculaire épopée Grecque qui commence dans le Nord de New York et nous emmène au Moyen-Orient. Heureusement, on ne ressentait pas Prison Break comme cette vieille paire de chaussures usées dans lesquelles nous devons mettre et remarcher avec. Parce que c'est une série qui est différente chaque saison, on ressentait comme s'il y avait beaucoup de liberté à réinventer car c'est ce que nous avons toujours fait.

RT: Il y avait-il des scènes que vous avez attendu de faire avec Wentworth toutes ces années ?

Callies: Je n'attendais pas de les faire toutes ces années, car j'avais mis Prison Break au placard. Je ne pense pas que n'importe qui d'entre nous aurait pensé que nous serions de retour. La seule chose à laquelle j'étais intéressée était de rendre cette réunion aussi honnête que possible. Pour des gens qui ont été séparés pendant sept ans dû à certaines circonstances, il y a une énorme quantité de douleur et une énorme quantité de peur aussi, je pense : Cet homme qui m'a aimé il y a une éternité va t-il me reconnaître ?
Je sais ce que c'est de regarder dans les yeux de quelqu'un et de dire "Ouais, je sais, je suis plus vieille. J'ai des enfants maintenant. Peut-être que ça me rend moins intéressante ou moins sexy ou un certain nombre de choses." Mais aussi, en sachant dans ma propre tête ou mon propre coeur que je suis une personne plus intelligente, plus compatissante, intéressante, créative que je l'étais, "Peut-être que tu me donneras une chance de voir ça".
 

 

Traduction @SarahWCalliesFR

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Interview avec Elle Canada (Avril 2018)

La star de Colony, Sarah Wayne Callies, sur le fait d'être un héros de science-fictionPar Patricia Karounos


Original article :  http://www.ellecanada.com/culture/movies-and-tv/article/colony-star-sarah-wayne-callies-on-being-a-sci-fi-hero



Sarah Wayne Callies nous avertit que les choses peuvent devenir un peu bruyantes quand on se connecte à son téléphone. Pendant sa pause, lors du tournage de son dernier projet - une mini-série sur le scandale du sang contaminé canadien dans les années 80 - elle et sa famille de Colombie-Britannique, incluant son mari, ses deux enfants (Keala, 10 ans et Oakes, 4 ans) et leurs deux chiens, montent dans la voiture en chemin pour une randonnée. "La maternité multi-tâches est vraiment la seule manière pour que les choses soient faites par ici", dit en riant l'actrice américaine de 40 ans.
Et avec près de 200 épisodes de télévision à son actif, il est logique de penser qu'être multi-tâches est une priorité. Connue le plus souvent pour ses…

41st birthday !

Aujourd'hui, Sarah fête ses 41 ans ! ❤
Ce fut l'occasion pour elle d'aimer un bon nombre de posts d'anniversaire de la part de ses fans sur instagram mais également l'occasion pour nous d'avoir un tout nouveau photoshoot que Sarah et le photographe ont partagé sur instagram, je vous laisse découvrir les quelques photos que nous avons pour le moment  :  ______________
Today, Sarah is 41 years old! ❤



It was an opportunity for her to like a lot of birthday messages from her fans on instagram but also the opportunity for us to have a brand new photoshoot that Sarah and the photographer shared on instagram, I let you discover the few photos we have for the moment:
_________________






Que pensez-vous des photos ? 
N'hésitez pas à lui souhaiter un joyeux anniversaire sur instagram et sur twitter en utilisant le hashtag #HappyBirthdaySWC !  ________________
What do you think about the new photoshoot ?
Do not hesitate to wish her a happy birthday on instagram and twitter using …

Sarah & Wentworth pour "Access Hollywood"

Sarah & Wentworth interviewés par "Access Hollywood" pour le retour de Prison Break.
Lors de l'évènement FOX Upfronts le 16 mai 2016, Wentworth Miller, Sarah Wayne Callies et Dominic Purcell ont présenté la nouvelle saison de Prison Break, considérée comme une série évènement. Composée de neuf épisodes, cette saison se place 7 ans après la fin de la série que nous avons connu et nous retrouverons notre héros Michael Scofield, son frère Lincoln Burrows, sa femme Sara Tancredi, certains de ses amis comme Fernando Sucre ou encore Benjamin Miles Franklin "C-Note" ou bien encore le redoutable Theodore Bagwell "T-Bag". La saison devrait voir le jour au printemps 2017.

Voici la traduction de l'interview de Sarah & Wentworth que vous pouvez retrouver en vidéo ci-dessous :
https://www.accesshollywood.com/videos/wentworth-miller-on-the-responsibility-that-comes-with-bringing-prison-break-back/





Journaliste : Je dois dire, que je ne m'attendais pas à …